Le Père

Bataillon de tireurs d’élite de Turku, 6ème compagnie de réserve (?) – Public Domain, Uudenkaupungin museo.

Des années ruisselaient sans que je m’arrêtasse à imaginer qui et où tu es, ou de quels ingrédients s’est construit ta vie. As-tu aimé? As-tu rigolé? As-tu plongé dans un océan avec des amis? J’y pense aujourd’hui sans même savoir si tu es encore parmi nous. 

Un pendule entre l’optimisme illimité et le terrain de déception s’est déclenché avec mes recherches, mais au fur et à mesure que les photos coulent devant mes yeux et que de mauvaises pistes s’accumulent, ma patience s’agrandit. À chaque visage inconnu j’ajoute un chapitre dans notre histoire.

J’allais au bout du monde pour rester dans un état de découvrir. Je voulais charger mon temps avec l’étranger et laisser la chance suivre son cours. Maintenant, j’ai très envie d’une pause. De m’asseoir à côté de toi autour d’un verre et nos cheminements de cinquante ans et plus. De parler de toutes les choses, chères et aléatoires, comme cela te conviendrait. D’écouter ce qu’un père dirait à son fils.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: